A propos

Après deux ans de formation au CIAM Kevin Malfait poursuit son cursus musical en entrant au conservatoire de Bordeaux en section Jazz puis au conservatoire de Mont-de-Marsan. Grâce à sa sélection dans l’European jazz school il part étudier et jouer en Allemagne et en Pologne pour de courtes sessions.

De 2011 à 2017, il est membre actif du groupe bordelais Tulsa avec qui il fait de nombreux concerts et festivals en France (coopérative de mai, francofolies, musilac, la cigale, la boule noire, le stéréolux, etc.) et avec qui il enregistre trois EP : Tulsa, Onze et Morgante.

En 2016, il compose avec Clément Bernardeau un ciné-concert sur le dernier des hommes de F.W Murnau qui fait sa première pour la soirée d’inauguration des 24h du swing de Monségur.

Toujours avec Clément Bernardeau il compose et interprète la musique des pièces Motif, D’après nature et 22 actions faire poème de la compagnie chorégraphique la Tierce (premières de ces pièces: TNB, Manufacture CDCN).

Il a aussi été interprète pour différents projets comme le trio Vrac (2015-2016) ou le groupe bordelais Au pays des matins calmes (2014-2017) avec qui il enregistre plusieurs EP.

Il collabore régulièrement avec l’artiste Bordelais Geörgette Power, notamment sur le mixage et l’arrangement sonore de la vidéo Kaléidoscope pour la MECA (2019).

Il forme, de 2016 à 2020, avec le comédien et metteur en scène Romain Jarry (Cie des Limbes), le duo musical et textuel je ne sais quoi avec qui il fait plusieurs concerts (trente-trente, festival face Z à Genève, horizons numérique, Bordeaux rock, etc). je ne sais quoi enregistre un EP du même nom en 2016 puis un album qu’est-ce que ça en 2018. Ce projet est soutenu par La Souterraine et la Compagnie des Limbes.

Depuis quelques années il compose également pour le cinéma en signant en octobre 2018 la bande originale de La seconde attaque de la boulangerie de Giovanni d’Onofrio puis en 2019 la bande originale de Petit Coeur de Selim Bentounes et de Yamb de Winnele Veyret, puis en 2020 Hyménée de printemps d’Annabelle Guetatra et Celle qui danse de Kahina Le Querrec.

Avec Julien Pluchard, il réalise plusieurs courts métrages : Antipost, Géométrie.

Fin 2018 il sort un premier EP instrumental sous son nom.

En 2021 il créait une pièce musicale en trois parties pensée à travers un dispositif d’installation sonore et visuelle nommé Retable – souvenirs d’une création.